09.53.90.84.06

Nouas Environnement

Presse

midilibre

MONTPELLIER

Édition du samedi 8 mai 2010

Montpellier. Petit-Bard

photopresse

Un atelier pour construire son ordinateur

Pas de bug chez Nouas ! Une initiative des plus originales a été mise en oeuvre par l’association implantée depuis près de vingt ans dans le quartier du Petit-Bard ainsi que sur cinq autres sites du département. Six jeunes, âgés de 14 à 16 ans, ont participé à des ateliers pendant les vacances pour apprendre à construire leur ordinateur. Encadrés par Mohammed Sadiki, animateur informaticien, Majda, Illias, Fouad, Zac et Youhness ont tenté l’aventure.

D’abord s’équiper d’un tournevis, démonter, puis remonter, comprendre les liens de cause à effet, le fonctionnement d’un élément assemblé à un autre… Les deux mains dans l’unité centrale de leur futur ordinateur, ils ont opéré, apprenant à repérer les connecteurs
d’alimentation, les cartes réseaux, les barrettes mémoire, le ventilateur ou encore la pâte thermique. « Le processeur, c’est le truc qui sert à naviguer ! », explique avec spontanéité Majda, la seule participante du groupe. Mais en plus d’éveiller la curiosité des jeunes, cette action a aussi pour but de réduire la fracture numérique, permettant à chacun de repartir avec son propre appareil.

Consciencieusement, tous se sont appliqués à installer les logiciels dont ils auront besoin pour aller sur internet, constituer un dossier, voir une vidéo ou écouter de la musique. « Pour construire son ordinateur, il a fallu bien écouter les consignes, être attentif, rigoureux et soigneux. Cette semaine a donc été très positive et les qualités que les jeunes ont développées leur serviront dans tous les domaines de la vie », témoigne l’informaticien. Youssef Kherroubi, chargé de mission dans la structure à l’initiative du projet, ajoute : «

Aujourd’hui, l’informatique est une compétence obligatoire pour réussir ses études et s’insérer durablement car elle est utilisée au quotidien. Il a fallu récupérer des vieux engins dont on ne se servait plus et c’est ainsi que l’idée de l’ »atelier recyclerie » a vu le jour. » L’association poursuit ainsi ses missions, prenant toujours à cœur de développer des actions joignant l’utile à l’agréable dans le quartier. Un lieu d’accueil multimédia est d’ailleurs accessible pour toutes celles et tous ceux qui souhaitent utiliser l’informatique entre 10 h et 18 h, dans le local situé au rez-de-chaussé de La Pergola.

Voici les jeunes bien équipés pour reprendre le cours de leur scolarité avec confiance. Il ne leur reste plus qu’à trouver un petit coin pour installer leur ordinateur.

Nouas : 04 67 10 02 17.

La lutte contre la fracture numérique

L’association Nouas a invité récemment le Vice-président du Conseil général délégué à la Solidarité Jean-Michel Du Plaa représentant le Président du Département André Vezinhet et le délégué du Préfet dans les quartiers Guilhem Sol-Arbieu pour remettre des ordinateurs reconditionnés à 20 personnes à bas revenus.

Nouas01


L’association Nouas
 œuvre sur les secteurs de MontpellierSète et Béziers et détermine ses actions sur 3 axes principaux : défendre l’environnement, créer des emplois au travers de la formation et briser la fracture numérique pour donner à chacun l’accès à la communication informatique. Grâce à sa labellisation ORDI 2.0, cet organisme gère un centre de reconditionnement de matériel informatique en récupérant auprès des entreprises et des structures publiques, des ordinateurs et équipements informatiques mis au rebut à la suite d’un renouvellement de parc. Ces ordinateurs sont ensuite redistribués à des personnes à bas revenu contre quelques euros symboliques.

Une action soutenue financièrement par le Département auprès de l’association Nouas pour sa contribution à la réinsertion professionnelle.

Nouas02
Jean-Michel Du Plaa : « Sans internet, c’est la fracture numérique ! Il est de plus en plus difficile de répondre aux offres d’emploi sans ce mode de communication. L’association Nouas permet de donner aux personnes des atouts supplémentaires pour réussir. Le Département est fier d’être partenaire d’actions tournées vers le développement durable et l’emploi : la greffe a bien pris et je souhaite que ça pousse davantage ! ».